CONSEILS POUR REUSSIR VOTRE REGIME

  • Augmenter durablement son activité physique, dès le début de la diète… et de manière définitive !

Seule l'association de l'augmentation de la dépense énergétique et une restriction calorique (obtenue ici par le régime dissocié hyperprotéiné) peut contribuer au maintien du poids, et ainsi contrer les prédispositions génétiques. L'exercice physique est reconnu comme étant la meilleure garantie à long terme de la stabilisation pondérale.

  • Les écarts sucrés sont à éviter scrupuleusement, car la moindre bouchée de chocolat ou même un biscuit arrête la perte de poids.

Pour qu'à nouveau la perte du poids se réenclenche il faut 2 à 3 jours, le temps que le mécanisme de la cétose se remette en route. Par ailleurs la rupture du jeûne réveille la faim... (Après 2 ou 3 jours de diète protéinée, lorsque le corps a brulé tous les glucides présents dans le sang, il met en route le mécanisme de cétose. La cétose est un mécanisme catabolique où les graisses sont dégradées en glucides. La perte de poids quand l'organisme est dans cet état est accélérée par un facteur 3).

  • Eviter de sauter la prise d'un repas ! Pensez au moins à prendre son sachet, sous peine de déclencher un risque d'envie boulimique de nourriture.

 

ET APRES ???

NE RATEZ PAS LA STABILISATION !!!

Le problème dès que l’on arrête, on reprend ses vieilles habitudes et on regagne aussitôt les kilos. Seul moyen de réussir à se stabiliser : profiter du régime pour apprendre à mieux manger, en essayant de tendre vers le régime crétois : plus de fruits et légumes, plus  de poisson, de l’huile d’olive, etc …

Remplacez petit à petit les sachets par de "vrais" aliments riches en protéines, en gardant la structure de repas équilibrée.

 

EXEMPLE DE STABILISATION PHASE 1

Petit-déjeuner : un sachet protéiné et un fruit, thé ou café et sucrettes.

Déjeuner : 150 g de viande ou poisson, crudités, 1 c. à soupe d'huile, fines herbes, yaourt.

Goûter : une collation protéinée.

Dîner : 150 g de viande ou poisson, légumes, 1 c. à soupe d'huile, fines herbes, 40 g de fromage allégé.

 

EXEMPLE DE STABILISATION PHASE 2

Petit-déjeuner : un fromage blanc, 4 c. à soupe de céréales non sucrées et un fruit, thé ou café et sucrettes.

Déjeuner : crudités, 120 g de viande ou poisson, légumes, 2 tranches de pain, 1 c. à soupe de féculents, sel et fines herbes, Yaourt, 1/2 fruit.

Goûter : une collation protéinée, 1 yaourt.

Dîner : 150 g de viande ou poisson, crudités, 1 c. à soupe d'huile, fines herbes, 40 g de fromage allégé, yaourts.